Vous utilisez un navigateur obsolète. Merci de mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience et votre sécurité.

Actualité

Toute l'actualité Audras & Delaunois

La place Victor-Hugo

Img

Elle est le pendant exact de la place de Verdun, réalisée entre 1880 et 1890, juste après le déclassement et la démolition des remparts de la ville obtenus par le maire Edouard Rey, dont le nom est donné au boulevard qui aboutit sur cette place.

La ville militaire était fermée avec une importante zone non aedificandi : impossible de construire à moins de 300 mètres des remparts pour éviter que l'ennemi puisse tenir un siège à portée de canon.

Avec le rattachement de la Savoie à la France en 1860 et le développement de l'industrie vers le quartier Saint-Bruno, on a pu supprimer les remparts et se servir de la place pour réunir la ville développée à l'ouest et le centre historique. Verdun et les rues alentours ont été dessinées puis cédées en parcelles à la promotion immobilière et vont devenir le nouveau quartier bourgeois de Grenoble, les riches industriels cherchant de grands appartements avec vue. La place est vaste et arborée, les immeubles Haussmanniens sont grands et luxueux, en pierre de taille, lumineux avec de grandes ouvertures et hauteur sous plafond. Tous ont des combles mansardés autrefois chambres « de bonnes ». Un seul immeuble est en béton moulé, ocre marron, construit par la famille Thorrand, cimentiers de Voreppe.

Pendant longtemps les immeubles dits « immeubles de rapport » n'ont eu qu'un seul propriétaire-bailleur avec un seul appartement par étage mais trois portes palières (entrée famille, entrée salon, entrée domestiques). Les habitants n'étaient pas propriétaires, louaient à l'année mais y habitaient l'hiver; l'été était consacré à leur maison de famille.

Certains immeubles sont ornés des lettres AT signifiant Alphonse Terray, grand-père du célèbre alpiniste Lionel Terray et également riche mégissier. Il vendait les peaux pour les gantiers. Il a beaucoup investi dans l'immobilier à Grenoble et fait construire des immeubles luxueux. Il habitait au centre nord de la place, vue plein sud au n°4.

La place de Verdun était une place vivante avec ses nombreux commerces dont le café Art Nouveau entièrement sculpté par Xavier Borgey ( à l'emplacement de l'actuel enseigne ZARA), auteur des nombreuses sculptures en pierre des immeubles et du mobilier des appartements.

arrow_back Retour à la liste des actualités
Contactez nous
arrow_upward