Depuis 1874, l'agence grenobloise de référence.

Toute l'actualité Audras & Delaunois


Et Napoléon 1er rendit obligatoire le numérotage des rues

http://immobilier.lefigaro.fr/article/et-napoleon-1er-rendit-obligatoire-le-numerotage-des-rues_e0569d88-ef89-11e6-9bb8-10306b5c30df/

Le grand public se souvient de lui comme d'un empereur conquérant. Mais saviez-vous qu'on doit à Napoléon 1er de nombreux projets d'urbanisme ou d'architecture? C'est par un décret (du 4 février 1805) que le nouvel empereur a ainsi ordonné l'obligation de numéroter les rues. La disposition des numéros est déterminée par la situation de la rue relativement à la Seine, le système que l'on connaît aujourd'hui.

Dans les rues parallèles, les numéros de la série commencent à l'entrée de la rue en amont du fleuve et suivent un ordre croissant dans le sens de son cours. Les numéros pairs sont placés à la droite et les numéros impairs à la gauche du passant marchant dans le sens de ce cours. Dans les rues perpendiculaires et dans les rues obliques, le premier numéro de la série commence à l'entrée de la rue du côté le plus proche de la Seine, les numéros pairs commencent à la droite et les numéros impairs à la gauche du passant et croissent en s'éloignant de la rivière.

Mais l'administration de Paris ne s'arrête pas là. En 1811, elle est confiée à un préfet. Et c'ets à cette époque que la capitale se dote de nombreux hôpitaux, de casernes, chaque quartier dispose de son école, de sa poste ou encore de son marché.

La rue de Rivoli, symbole de l'architecture néo-classique

Napoléon veut également donner à Paris un éclat digne de son rang de capitale européenne. Dès 1802 sont entrepris de nombreux projets en s'inspirant du style antique: le futur empereur fit ériger dans la capitale plusieurs monuments à la gloire de la Grande Armée et de ses victoires. Napoléon a ainsi fait construire, après la victoire à la bataille d'Austerlitz, deux arcs de triomphe: l'Arc de triomphe de l'Étoile en 1806 pour en faire le point de départ d'une avenue triomphale traversant le Louvre et la place de la Bastille. Il ne sera achevé qu'en 1836. Le deuxième est l'Arc de triomphe du Carrousel, construit de 1806 à 1808 et situé sur la place du Carrousel, à l'ouest du Louvre. La bataille d'Austerlitz est commémorée par la colonne Vendôme, anciennement appelée colonne d'Austerlitz puis colonne de la Grande Armée, construite entre 1805 et 1810. Elle est surmontée d'une statue de Napoléon.

Et Napoléon n'est pas seulement un bâtisseur mais aussi un rénovateur. C'est lui qui fait installer les égoûts et décide d'assurer l'approvisionnement en eau des Parisiens, les fontaines mettant à leur disposition dans la ville l'eau gratuitement.

En 1801, le futur empereur décide de faire percer la rue de Rivoli pour donner naissance à une large artère facilitant la riposte de l'État en cas d'émeutes. Du nom d'une célèbre victoire de Napoléon sur les Autrichiens en 1797, cette rue avec ses arcades est emblématique de l'architecture néo-classique et de la grandeur de Paris.


 Retour à la liste des actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Contactez-nous